13.4.06

Dwarven Forge - Scéance jdr du 9/4/06


Traditionnellement, je maîtrise depuis près de... de 5 ou 6 ans, je ne sais plus,... une campagne se déroulant dans le Valdague (Royaumes oubliés). Nous jouons un dimanche sur deux. Cette fois, les joueurs devaient déloger des méchants Zenthilars s'étant retranchés dans un gros bâtiment, prenant des enfants et des villageois en otages. Le plan s'est déroulé sans accroc, les villageois furent sauvés et les méchants vaincus.

C'est la première fois que j'utilise mes éléments Dwarven forge pour une scéance. Je l'avais déjà fait en employant les caisses et autres mais pas les murs à proprement parler.

Premières impressions : la préparation demande beaucoup de temps et le rangement aussi. Il faut donc que le donjon soit placé à un endroit où il ne bougera pas. Il faut immobiliser une table pour ça.

Seconde impression : je crois que tout le monde a aimé cette scéance. L'aspect 3D a facilité la visualisation et a permis quelques finesses comme les barriquades. Les torches ont facilité les endroits qui étaient éclairés et ceux dans l'ombre... Finalement, ce fut un vrai atout pour ce combat.

Pour conclure, je dirais que je retenterai l'expérience mais pour les salles du big boss de fin de stage ou pour des dongeons où je suis sûr que les aventuriers iront.

Voici quelques photos du champs de bataille en fin de scéance. Les cadavres ont été retirés et les villageois délivrés. Ils ne sont donc pas sur les photos ;)

4 commentaires:

Tom a dit…

Tu écris
"C'est la première fois que j'utilise mes éléments Dwarven forge pour une scéance"

c'est vrai ?!!
Incroyable
Il me semble que nous allons avoir des trajectoires opposées.
Au début, tout dans mes aventures étaient orientés par DF quite à empécher par la force des choses des possibilités à mes joueurs. Aujourd'hui j'évolue et je sors des donjons pour une liberté totale à mes joueurs. Je reviens 3 ans en arrière avant que mon obsession pour DF change ma manière de jouer. Aujourd'hui je suis moins omnibulé par DF et je joue surrement un peu comme tu dois jouer... dans un monde ou rien n'est impossible. Ainsi au lieu d'avoir un grand plateau de 2m² avec 20 pièces à visiter qui s'entremèlent, j'ai une table quasi vide et des planches de 50cm sur 50cm avec les décors des lieux sensibles du scénario.... ca me fait penser que je vais écrire un article la dessus!!!:)a+

Gramlot a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Gramlot a dit…

Je pense tout comme toi :)

Au début, j'ai acheté quelques miniatures pour agrémenter mes scéances, puis des centaines et enfin j'en suis presqu'à 1500 maintenant ! Mais ces miniatures sur une grille effacable vide, c'est un peu nul. J'ai donc acheté des éléments de décors (tables, chaises, trésors, lits,...) pour agrémenter mes donjons.

Finalement, je suis tombé un jour sur 3 sets de Dwarven forge dans une boutique qui bradait ses prix et j'ai craqué. Peu de temps après, j'ai complété en commandant chez Dragonworld, en Allemagne, quelques sets supplémentaires. J'en ai 15 maintenant et plusieurs pièces individuelles.

Maintenant, je pense utiliser mes sets de plusieurs façons : pour animer des scéances de jeu de rôles en ligne, pour mon plaisir personnel de faire des photos de miniatures et reproduire des scènes réalistes et enfin, pour mes scéances de jeu de rôles sur table, pour des lieux bien spécifiques comme la pièce du méchant chef, l'auberge,...

Le problème vient surtout que la pièce dans laquelle je joue n'est pas celle où je sais stocker mes miniatures. Donc je ne sais pas faire de gros donjon qui resteront des jours sur la table de mon salon.

J'en ai parlé à mes joueurs et ils trouvent ça superbe ! La flexibilité plus le réalisme. Que du bon quoi !

Sylvriel a dit…

Pour avoir participé à la séance de libération des villageois, je peut que confirmer les dires de gramlot. Non seulement, le décor utilisé a permis de donner un côté estétique et réaliste à la séance, mais en plus, le décor a eu l'avantage de rappeler constament à notre esprit la présence des objets (baricades, torches, ou simplement du mobilier présent ou une caisse qui fait de la figuration). C'est le genre d'élément que l'on a parfois tendance à oublier lorsqu'on joue "sur papier".